• CJE Charlesbourg-Chauveau

Lâcher prise…

De nos jours, on organise, on planifie, on rentabilise et on performe. On a l’habitude de s’ancrer dans une routine qui nous aide à fonctionner quotidiennement avec efficacité. À rentabiliser notre temps, à jongler avec les contraintes et les tâches familiales. Le problème, c’est qu’un jour ou l’autre, cette routine nous étouffe. Comme le dit l’expression : Métro, boulot, dodo, c’est une course contre la montre qui compose notre lot quotidien et nous fait perdre le sens de ce qui est important. À l’aire de la technologie où les machines, les ordinateurs et nos gadgets électroniques sont censés nous simplifier l’existence, où sont donc rendus la spontanéité, la créativité et le plaisir de vivre?

Prendre le temps n’a pas de place dans nos vies. Avec autant de contrôle sur nos existences, il n’est pas difficile d’imaginer que lorsque ce contrôle nous échappe, on panique et on angoisse. Le moindre égarement, la moindre perte d’équilibre peu nous effrayer, nous déstabiliser et nous laisser l’impression de vivre un échec. À un moment, il faut apprendre à Lâcher prise. Facile à dire me direz-vous? Vous avez entièrement raison! Lâcher prise, c’est épeurant, c’est angoissant, c’est quelque fois contre nos valeurs sociales… c’est quelques fois même impensable. Jusqu’au jour où on est confronté à ses propres limites et qu’on apprend, puisqu’il s’agit bien d’un apprentissage, à l’apprivoiser, à prendre le temps qui passe comme il vient.


Ne vous y méprenez pas, si aujourd’hui en lisant ceci vous vous dites que ça ne vous concerne pas, que vous être plus fort que les autres, que ce n’est pas nécessaire…prenez garde. La vie se chargera bien de vous l’enseigner à vous aussi. J’ai donc envie de vous partager un petit mot qui vous fera, je l’espère, du bien et vous aidera à pratiquer ce lâcher prise qui fait ho! combien de bien lorsqu’on s’en donne le droit!

Le lâcher prise…

Lâcher prise ce n’est pas se montrer indifférent, mais simplement admettre que l’on ne peut pas agir à la place des autres. Ce n’est pas couper les liens, mais prendre conscience qu’on ne doit pas avoir de contrôle vis-à-vis l’autre. Ce n’est pas être passif, mais bien reconnaitre son droit à faire des erreurs. C’est reconnaitre ses limites et les respecter. Ce n’est pas se blâmer ou vouloir changer mais bien donner le meilleur de soi-même et accepter que certaines choses ne dépendent pas de nous.


Lâcher prise ce n’est pas prendre soin des autres, mais se sentir concerner par eux et rester disponible. Ce n’est pas assister, mais encourager. Ce n’est pas juger, mais donner le droit aux autres d’être eux-mêmes. C’est leur laisser gérer leur propre destin, à leur image.


Lâcher prise c’est croire en soi. C’est croire que les autres sont aptes à prendre leurs propres décisions. C’est croire qu’ils sont aptes à suivre leurs propres chemins, même si nous ne sommes pas d’accord. Ce n’est pas les materner, mais leur permette d’affronter la réalité. C’est leur laisser le droit de s’épanouir et de trouver leur propre identité. Ce n’est pas influencer ni conseiller, mais simplement offrir son écoute et sa présence. Ce n’est pas critiquer ou corriger mais s’efforcer de laisser rêver et cesser de combattre sa propre nature, même si elle ne correspond pas aux attentes de l’extérieur.

Lâcher prise, c’est prendre chaque jour comme il vient et l’apprécier sans oublier de s’aimer. C’est, ne pas regretter le passé, mais apprendre de ses erreurs et profiter de l’instant présent. C’est grandir ici et maintenant en route vers l’avenir. C’est craindre de moins en moins pour s’aimer de plus en plus et se faire confiance.

Et vous, vous donnez-vous le droit de prendre du temps pour vous afin de simplement profiter de la vie? Que faites-vous pour vous faire plaisir? En espérant que ce petit mot vous apportera un peu de réconfort. Je vous invite à lire cet article qui m’a beaucoup inspiré, bonne lecture!

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Comportement/Interviews/Lacher-prise-c-est-accepter-ses-limites


Nos bureaux
8500, boulevard Henri-Bourassa, bur. 61

Québec (Québec)  G1G 5X1

Nos médias sociaux

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • wordpress

Appelle-nous !

418-623-3300

© 2017 par Carrefour jeunesse-emploi Charlesbourg-Chauveau

Créé avec  Wix.com

Icônes trouvés sur icons8.com