• CJE Charlesbourg-Chauveau

Les réseaux sociaux et la recherche d’emploi : Petit guide d’utilisateur

Marché de l’emploi

Au cours des deux dernières années, nous sentons un revirement dans les méthodes de recrutement et de recherche d’emploi en raison notamment de l’arrivée du Web 2.0 et, de la création des réseaux sociaux. Ces derniers ont transformé nos moyens de communications et d’échange au niveau social, professionnel et familial. Ils ont aussi profondément transformé les techniques de réseautage.

Il y a quelques années, on se fiait au  « bouche à oreille », aux contacts établis au fil des études, des emplois d’été et des stages. Maintenant, le réseautage se fait en très grande partie au sein des communautés Web.

Bientôt, les méthodes traditionnelles de recrutement – dont l’affichage dans les journaux, les sites généraux et spécialisés – ne répondront plus bientôt aux besoins des chercheurs d’emploi, d’autant plus que les générations qui arriveront bientôt sur le marché du travail se sont appropriés les réseaux sociaux. Il est indéniable que le Web social occupe une place en employabilité, que ce soit pour recruter, se chercher un emploi, développer sa notoriété, gérer sa réputation, travailler en partenariat avec ses clients pour construire son offre ou ses services et se créer un réseau professionnel.

Mais, lorsque nous parlons de recherche d’emploi et de recrutement, quels réseaux sont utilisés? De quelle manière sont-ils exploités et dans quels buts?


Les réseaux sociaux aux services des chercheurs d’emploi

Lorsque nous sommes à la recherche d’un emploi, le réseau de contacts est primordial à exploiter. Ceci n’est pas nouveau. Ce qui l’est, ce sont les nouvelles techniques de réseautage que le Web 2.0 propose. En effet, il est important de se créer un réseau « virtuel » afin d’acquérir sa notoriété, de se créer une réputation numérique et de se créer un réseau professionnel. Facebook, LinkedIn et Twitter permettent ces activités en plus d’offrir à ses utilisateurs l’occasion de partager du contenu (expériences, connaissances, réflexions, commentaires, informations supplémentaires, opinions) par l’entremise de divers groupes de discussions. Vous pouvez ainsi démontrer votre expertise.

Quelques principes de base

À la base, les réseaux sociaux reposent sur le principe de l’échange : donner pour recevoir. Il est donc essentiel de développer de bons réflexes afin d’utiliser efficacement, et à notre avantage, les réseaux sociaux. Bien que ces logiciels puissent vous aider en recherche d’emploi, ils peuvent également vous nuire si vous n’avez pas su les utiliser à bon escient.

D’abord, il est important de remplir avec soin son profil en mettant de l’avant toutes les expériences, compétences et projets susceptibles d’intéresser les recruteurs et de mettre à jour votre profil régulièrement. Ensuite, sélectionnez vos contacts afin qu’ils soient efficaces, dont des personnes liées à votre champ d’expertise. Ainsi, invitez à faire partie de vos contacts les étudiants de votre programme d’étude, vos professeurs, vos superviseurs de stage et/ou d’essai, les professionnels que vous avez rencontré lors d’un colloque ou d’une conférence, etc. De cette manière, votre réseau professionnel s’élargit et vous sera utile lorsque vous serez en recherche d’emploi. Enfin, soyez actif : vous inscrire et demeurer passif ne vous apportera aucun bénéfice.

Il faut comprendre que devenir membre d’un réseau requiert un investissement de temps; il est nécessaire de participer à des groupes de discussions et de faire part de vos conseils, propositions et informations. Ceci facilite la relation de confiance et de réciprocité avec les autres membres en plus de bâtir et de rehausser votre réputation numérique.

Gérer son identité

En tant que membre de réseaux sociaux, vous devez exercer votre jugement dans la gestion de votre identité numérique. Les occasions de laisser des traces sont de plus en plus nombreuses et les moteurs de recherche conservent chacune d’entre elles. Par ailleurs, de plus en plus d’employeurs ont recours à la « googlisation » afin de vérifier certains points du CV ou de l’entrevue, ou pour recueillir des informations sur les candidats.

Ainsi, lorsque vous mettez des informations et des photos personnelles en ligne, il est primordial de se projeter dans l’avenir et de s’interroger sur la manière dont ces données pourraient être exploitées. • D’abord, lorsque vous remplissez votre profil, ne fournissez pas trop d’informations privées. Nous vous conseillons de vous limiter à votre formation, vos compétences, vos expériences de travail, l’entreprise pour laquelle vous travaillez et/ou l’institution scolaire où vous étudiez et vos loisirs/intérêts généraux. • Nous vous suggérons de proscrire les informations personnelles telles que votre année de naissance, votre adresse, vos activités du week-end, des photos de party. À cet effet, rendre accessible des vidéos de vous sur Internet n’est pas recommandé. • De plus, tentez de garder le contrôle de votre image. Par exemple, vous pouvez demander à votre entourage de ne pas mettre dans leur page Facebook des photos sans votre accord. • Faites attention aux commentaires que vous publiez sur votre page Facebook ou sur celles de vos contacts.

Peu importe ce que vous choisissez de rendre public sur votre profil, gardez en tête que vos comportements, vos photos, vos vidéos et vos informations sur les réseaux sociaux sont le reflet de votre personnalité. Il est facile pour une personne qui ne vous connaît pas ou très peu de se faire une première impression de vous à partir des commentaires et des photos que vous avez publiés sur votre compte Facebook par exemple.

Comment exploiter Facebook et compagnie pour trouver un emploi

D’abord, Facebook est le principal réseau social en raison de la diversification des activités possibles mêlant les relations amicales, familiales et professionnelles. Vous pouvez l’utiliser pour informer vos amis que vous êtes en recherche d’emploi dans tel domaine, pour entretenir vos contacts, pour communiquer sur la page fan/groupe de votre compte Twitter, votre CV en ligne ou votre blogue, pour diffuser des photos et des vidéos qui ajoutent une valeur à votre image. Vous pouvez aussi devenir membre de la page ou du groupe d’une entreprise inscrite qui vous intéresse afin de participer aux discussions et aux événements.

Les applications offertes par Facebook sont multiples, et ce logiciel offre une présence sur le Web au sein d’une communauté qui compte plus de 400 millions d’utilisateurs. De plus, ce logiciel offre l’indexation par Google c’est-à-dire que lorsque votre nom est recherché par une personne dans Google, votre compte Facebook apparaît. Toutefois, il est difficile de séparer le personnel du professionnel puisque Facebook, un réseau social, n’est pas orienté vers les relations professionnelles comme LinkedIn.

À cet effet, une façon de surveiller votre réputation numérique est de vous « googler » sur une base régulière. Nous vous suggérons de vous inscrire à alerte mail, un service offert gratuitement par Google. Cet outil vous permet d’être informé de l’indexation d’un contenu vous concernant et de surveiller l’état de votre présence en ligne. Pour ce faire, rendez vous sur http://www.google.fr/alerts, tapez votre recherche (votre nom), définissez la fréquence d’envoi du mail et entrez votre adresse courriel. Ainsi, à chaque fois qu’une personne « googlera » votre nom, vous recevrez dans votre courriel l’information consultée. De plus, afin de contrôler votre image numérique, nous vous suggérons de vous inscrire aux réseaux qui répondent à vos besoins. Être membre de plusieurs réseaux augmente à la fois les chances de laisser des traces et les risques de perdre le contrôle de votre identité numérique. Plus vous êtes actif sur le net, plus vous devez être vigilant et vous assurez de l’uniformité de vos données en ligne.

C’est pourquoi rester en veille et travailler son image numérique doivent devenir des réflexes professionnels dès que vous vous inscrivez à un réseau social, quel qu’il soit.

Quant à un réseau professionnel tel que LinkedIn, vous pouvez vous créer une communauté de professionnels dans votre domaine d’expertise. Vous pouvez l’utiliser pour diffuser votre demande d’emploi en exposant vos compétences et vos disponibilités à vos contacts, pour élargir vos contacts et construire votre réputation professionnelle. Vous pouvez l’utiliser pour participer à divers groupes de discussions liés à votre secteur d’activités, pour trouver des employeurs potentiels, pour chercher un emploi et postuler en ligne dans la section carrières.

Devenir membre de LinkedIn permet d’entretenir ses contacts, de trouver des partenaires et de demeurer à la fine pointe de son secteur d’activité. Grâce à une section de recommandations insérée dans votre profil, vous pouvez ajouter de la valeur à votre candidature. Cependant, vous ne pouvez pas inviter les personnes inconnues à faire une recommandation : vous devez être présenté par un de vos contacts, à moins de vous inscrire comme membre privilège à un coût d’environ 25 $ par mois. Vous pouvez toutefois participer aux divers groupes de discussions, ce qui, à notre avis, est plus avantageux et efficace que de devenir membre privilège.

Enfin, Twitter offre une circulation très rapide des informations diffusées sur des « tweets » (petits messages de deux lignes). Il s’agit de blogues touchant divers sujets que vous pouvez ajouter dans vos réseaux sociaux tels que Facebook et LinkedIn. En vous inscrivant à divers groupes sur Twitter, vous pouvez y afficher vos opinions, créer votre blogue et l’alimenter. N’oubliez pas que créer un blogue demande un bon investissement de temps et d’énergie puisque vous devez réagir aux internautes qui vous répondent, sinon votre compte Twitter risque de nuire à votre réputation numérique. Vous pouvez également écrire sur votre blogue que vous êtes à la recherche d’un emploi, en spécifiant le genre de poste que vous convoitez. Si ce logiciel donne une bonne visibilité et peut vous aider à construire votre identité numérique, il exige néanmoins une grande implication personnelle et du temps.

Peu importe le réseau auquel vous décidez de participer, rappelez-vous que vous devez vous y rendre fréquemment afin d’échanger avec les membres du réseau. Il serait utopique de croire que le simple fait de s’inscrire à un réseau vous permettra de trouver un emploi. Les réseaux virtuels sont comme les réseaux réels; vous devez les entretenir, y participer et y ajouter votre valeur afin qu’ils soient efficaces.

Mélanie Boutin est étudiante à la maîtrise, Sciences de l’orientation, Université Laval.

Source : Boutin, M. (2010). Les réseaux sociaux et la recherche d’emploi : Petit guide de l’utilisateur. Options Carrières, 24 (2), 30-33. Repéré à http://www.magazineoptionscarrieres.com/


philippe.dionne@cjecc.org | www.cjecc.org 8500, Boulevard Henri-Bourassa | Québec, QC | G1G 5X1 Téléphone: 418.623.3300 | Télécopieur: 418.623.3340


Nos bureaux
8500, boulevard Henri-Bourassa, bur. 61

Québec (Québec)  G1G 5X1

Nos médias sociaux

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • wordpress

Appelle-nous !

418-623-3300

© 2017 par Carrefour jeunesse-emploi Charlesbourg-Chauveau

Créé avec  Wix.com

Icônes trouvés sur icons8.com